309snapshot_56f78df2_d7066fb7

C'est sous les traits d'une bohémienne que le destin se présenta. Elle déposa devant notre maison, -qui comptait à présent une chambre et une salle de bain à l'étage, histoire que les fantômes nous fichent un peu la paix- une lampe magique que je reconnus pour être identique à celle qu'elle avait offert à Hellem Leflouze, ce dont le journal s'était fait l'écho. Cette lampe avait changé la vie d'Hellem, peut-être m'apporterait-elle également le réconfort que je cherchais.

310snapshot_56f78df2_97067089

- Je réaliserai trois de tes voeux, maîtresse. Fais le bon choix !
- Ben il est tout trouvé le bon choix : la fortune, la fortune et encore...
Et encore que... avec deux sacs d'ors, ma fortune était assurée puisque j'aurais plus de 90 000$ sur mon compte en banque, malgré les travaux effectués dans la maison. Alors ?

311snapshot_56f78df2_d7067173

- Ne te trompe pas Gara, fais le bon choix ! Me souffla une petite voix.
- Je souhaite... enfin, serait-il possible de ressusciter Corentin ?
Sans compter que ça nous ferait toujours un fantôme de moins et que sa résurrection apaiserait peut-être ma conscience. Mais comment prendrait-il les choses ? Un mari mort c'est un mari mort, mais deux maris vivants, c'est un de trop ! -d'aucuns diraient même deux de trop. Ne risquais-je pas un procès pour bigamie ?
- Tu grouilles, maîtresse ? Je le ressuscite ou je le ressuscite pas ?
Question cruciale !

312snapshot_56f78df2_57067196

Bof, au point où j'en étais...
- Va-z-y, ressuscite ! On verra bien.

313snapshot_56f78df2_f706721e

Quand Corentin m'avoua qu'il ne se souvenait de rien, -même pas que nous avions été mariés, et ça, je me gardai bien de lui rappeler- je sus que j'avais fait le bon choix.
- Alors comme ça, Corentin, tu te souviens même plus que nous étions amis pour la vie ?
- Ah ? Nous étions amis ?
- Ben pourquoi tu crois que j'ai souhaité te sortir de ta tombe ? Enfin, réfléchis cinq minutes ! Tu n'as vraiment aucun souvenir ?

314snapshot_56f78df2_b70671f4

- Aucun ! Mais si tu dis que nous étions amis, ça doit être vrai. D'autant que... je sais pas si j'étais déjà comme ça avant, mais je pense qu'avoir des amis, de bons amis, c'est ce qu'il y a de plus important dans la vie.
- Tu l'as dit, Coco !
- C'est drôle, je me souviens même plus d'avoir été un fantôme. J'espère que je vous ai laissés tranquilles. J'ai pas fait peur aux enfants au moins ?

315snapshot_56f78df2_57066b95

- Ah-ben si tu le demandes... T'étais peut-être pas le plus pénible mais tu crois que Christian et Makoto c'était pas encore suffisant ? Fallait toujours que tu viennes te plaindre de pas avoir une jolie tombe en or comme Makoto. Mais ta mort n'était pas prévisible, j'ai fait ce que j'ai pu avec les moyens du bord.
- Oh, je m'en veux ! Tu as toujours été si bonne et moi j'ai fait rien que de te faire des misères. Qu'est ce que je pourrais faire pour me racheter ?

316snapshot_56f78df2_17067309

- Alors là, je vais te dire,  c'est pas les moyens qui manquent. Y a les biberons à donner à Jorey, les couches à changer et tu pourrais aussi aider un peu Guess pour ses devoirs. En plus, je crois me souvenir que t'étais né avec la bosse de la mécanique, donc quand quelque chose se détraquera à la maison, on saura à qui s'adresser. Tu sais Coco, quand on veut se rendre utile, on trouve toujours quelque chose à faire.

317snapshot_56f78df2_37067af4

Ca a été une autre histoire pour expliquer le retour de Corentin à Adam.
- Enfin Gara, je te comprends pas. Tu crois que ça va être confortable pour moi de cogner dans ton ex chaque fois que j'irai aux toilettes ? T'aurais pu souhaiter des trucs bien plus utiles : la jeunesse éternelle, par exemple. Là tu me fais penser à l'histoire du boudin.
- Quelle histoire du boudin ?
- Tu connais pas l'histoire du boudin ? Tout le monde en parle à Belladona. C'est un couple qui, comme toi a reçu la visite du génie et la femme, n'a rien de trouvé de mieux que de souhaiter 10 mètres de boudin. Son mari était furieux
- Tu parles d'un voeu ! Ben moi je souhaite que le boudin te saute au nez !
Ils ont été obligés de sacrifier le 3ème voeu pour décrocher le boudin. Si ça c'est pas du gaspillage de voeu !

318snapshot_56f78df2_37067add

- Oui ben, tu m'excuseras Adam, mais mon voeu n'a rien à voir avec ton histoire de boudin. Si ça peut te rassurer, Corentin ne restera pas éternellement à la maison. Si je l'ai sorti de sa tombe, c'est aussi parce que j'ai pensé qu'il pourrait emmener Guess quand il deviendrait ado. Comme ça Guess aura tout le temps de préparer ses bourses pour l'université. Tu sais bien qu'il ne rêve que de ça. Tu vois qu'il m'arrive encore de réfléchir quelquefois.

319snapshot_56f78df2_f7067b17

- Mais j'en ai jamais douté, ma choute. C'est juste que... oh et puis je peux bien te le dire : je suis jaloux. Savoir que t'as été mariée à ce type et que tu l'as aimé au point de vouloir le  sauver de la mort...
- Mais ça n'a rien à voir ! J'avais des remords, figure-toi ! Maintenant je pourrai mourir tranquille, je sais que j'ai fait le bon choix.
- Parle-pas de malheur, ma choute ! Moi j'ai encore besoin de toi.
Il m'a prise dans ses bras et nous avons fini de nous réconcilier sous la couette. J'ai bien peur d'avoir entendu un petit air de musique qui me rappelait quelque chose.

320snapshot_56f78df2_d7067ce1

Quand je parlais de mourir en paix, je parlais pour quand je serais vieille. C'est pas que j'en étais tellement pressée ! Mais sitôt après nos ébats, je ressentis une grosse fatigue. Une véritable chappe de plomb qui me tombait dessus.
- Je prends une douche et je me couche. Tu pourras t'occuper des enfants, Adam ? Demande à Corentin de te donner un coup de main, il sait pas comment se rendre utile.
C'est alors que cette ordure de Christian a mis sa vengeance à exécution en surgissant comme un diable d'une boite à musique ratée et que je me suis écroulée, perdant conscience de tout ce qui m'entourait.

321snapshot_56f78df2_f7067d21

La suite, c'est Adam qui me l'a racontée.
- J'ai eu la plus grosse frayeur de ma vie. Tu gisais sans connaissance dans une mare de flotte et l'autre qui ramène son squelette avec sa faux et qui me dit que t'es morte, que tu vas aller rejoindre tes maris au cimetière et que tu l'as pas volé. Je l'ai suppliée à genoux : Pitié ! Ne la laissez pas mourir !
- Et pourquoi donc ? Qu'elle répond de sa voix caverneuse. Qu'est ce qu'elle a jamais fait de bon dans sa vie pour que je me laisse attendrir ? Est ce qu'elle a eu pitié de ses maris ? Est ce qu'elle m'a jamais suppliée de les laisser vivre ?
- Faux ! Elle a sauvé Corentin !

322snapshot_56f78df2_37067d30

- Sauvé Corentin, dites-vous ? J'ai pas souvenir qu'elle m'ait imploré de le sauver
- Elle a fait le voeu de le ressusciter et le génie l'a exaucée. Vous voulez que je l'appelle ? CORENTIN ! COREN...
- Pas la peine ! Je vous crois. Ainsi, elle aurait racheté son âme au diable ? Comme c'est intéressant... allez, je lui offre une dernière chance. Je tiens encore son âme entre les mains,  si vous devinez dans laquelle  je l'ai fourrée, je la lui rend.

323snapshot_56f78df2_d7067d50

Et j'ai deviné, ma choute. Pour toi, j'ai vaincu la mort ! Quand je t'ai vue te relever, ça a été le plus beau jour de ma vie. J'avais eu si peur de te perdre, mon amour.
Brave Adam ! Où serais-je sans lui ? Que serais-je devenue si je m'étais efforcée de lui rendre la vie infernale et qu'il ait été hors d'état de me rendre service, occupé à bercer un sac de farine ou que sais-je encore ? En tous cas, ma décision était prise : Adam serait mon dernier mari, celui auprès duquel je finirais mes jours sans doute, mais le plus tard possible. Il restait douze jours avant mon anniversaire et ces douze jours, j'entendais les mettre à profit pour lui prouver ma reconnaissance.

324snapshot_56f78df2_d7066243

Depuis que j'ai ressuscité Corentin, les fantômes sont déchaînés. Ils espèrent que je vais en faire autant pour eux. C'est Makoto, qui promène son air bienheureux de propriétaire à travers toutes les pièces de la maison -y compris l'étage où il n'est pas censé grimper.

325snapshot_56f78df2_77067a7d

Et c'est l'horrible Christian, qui veut pas comprendre que je préfèrerais encore mourir plutôt que de lui rendre la vie.
- Dis à ta mère qu'elle me ressuscite en vitesse, sinon je lui refais une grimace comme ça et elle mourra de peur une fois de plus, mouahahahahah !
- MAMAAAANNN !! Il fait rien qu'à me faire peur ! Je vais encore faire pipi par-terre !

326snapshot_56f78df2_370686ea

Et ce fut l'anniversaire de Jorey. Pour l'occasion, Adam avait accepté de suivre mes conseils et de se faire couper les cheveux et laisser pousser sa barbe. Je le trouvais encore plus séduisant à présent.

327snapshot_56f78df2_57068714

J'avais eu bien raison de ne pas me faire de soucis pour Jorey. Il était largement aussi réussi que son frère. Lui aussi avait hérité de mes yeux, mais quelque chose dans sa frimousse laissait penser qu'il avait tout de même pris un peu du patrimoine génétique de son père. Heureusement c'était pas Christian... ni Makoto, m'enfin lui, ça risquait pas !

328snapshot_56f78df2_b7067545

Pour fêter mon retour à la vie qui précéda de peu l'anniversaire de Jorey, -encore un peu, je l'aurais pas connu celui-là-, il me fallait un cadeau digne de cet évènement et je décidai de m'offrir celui qui me tenait à coeur depuis que j'avais été obligée d'aider Guess à faire ses devoirs. Ils étaient malades de donner autant de devoirs à un petit gamin à l'école publique !
- Guess, dis au-revoir à ta copine et va te laver les mains, le directeur de l'école privée devrait pas tarder à arriver -entre parenthèses, je sais pas ce qu'il lui trouve à cette copine, c'est une horreur !

329snapshot_56f78df2_97067559

- Oh m'man on peut pas s'amuser encore un peu ?
- Non, on peut pas ! Je compte sur toi pour distraire le directeur. Il paraît qu'il aime bien les petits enfants qui lui font la conversation. T'en profiteras pour lui cirer les pompes. Et je compte sur toi pour faire ça discrêtement, mon grand !